on parle de nous

Commotion cérébrale de sportifs : un député britannique pour des contrôles médicaux indépendants

146

Londres, 7 juin 2018 (AFP) -Un député britannique a réclamé jeudi des contrôles médicaux indépendants pour les sportifs victimes d’une commotion cérébrale, après le cas médiatisé du gardien de Liverpool, Loris Karius, victime d’une commotion cérébrale en finale de la Ligue des champions de football.

« La commotion cérébrale subie par le gardien de Liverpool lors du récent matche de Ligue des Champions montre que le football n’a pas encore tout bon », a déclaré le député travailliste Chris Bryant, en amont d’un débat qui se tiendra lundi à la chambre des Communes sur les lésions cérébrales acquises.
Selon deux spécialistes qui l’ont examiné, Loris Karius, le portier de Liverpool, a souffert d’une commotion cérébrale qui pourrait expliquer en partie les deux grosses erreurs qui ont provoqué la défaite de Liverpool en finale de Ligue des champions contre le Real Madrid (3-1), le 26 mai.
Durant la rencontre, Karius s’est plaint auprès des arbitres à la 49e minute après avoir reçu un coup de coude, au niveau des tempes, de la part du défenseur espagnol Sergio Ramos. Il était néanmoins resté sur le terrain.
« Ce ne devrait pas être au docteur du club de décider si un joueur doit continuer ou non à jouer, cela devrait faire l’objet d’un avis médical indépendant », a déclaré Chris Bryant.
La ministre chargée des Relations avec le Parlement Andrea Leadsom a salué l’intervention de Chris Bryant : « il souligne un point très important : une lésion cérébrale acquise peut toucher n’importe qui, peu importe la raison, qu’il s’agisse d’une attaque violente, d’un incident sportif ou d’un accident industriel ». 

logo_afp